Publié le

Au cœur des vignes de 70 ans

Dernier jour de vendanges au domaine pour les pieds de 70 ans, impression vécue de l’intérieur…

Réaction de Marie, stagiaire 6 mois au domaine et vendangeuse pour l’occasion.

« C’est une ambiance particulière les vendanges. C’est très agréable si on a, comme moi, la chance de travailler avec des personnes sympathiques et si la météo y met du sien, pas trop froid mais surtout pas trop chaud. C’est une tâche très physique et on a chaud facilement même quand on travaille tôt le matin. Aujourd’hui, pour le dernier jour, 9 degrés sous un soleil radieux c’était parfait.

Mais c’est vrai qu’il faut être en bonne forme physique parce que nos bras et nos jambes n’arrêtent jamais. Et si on a la chance d’avoir un bon binôme, nos bouches non plus. Bien sûr, on sait faire la part des choses et on se doit d’être soigneux et rapide. On travaille dehors, au milieu d’un paysage naturel et superbe, et on manipule un produit que, personnellement, je trouve très beau : des raisins dorés à souhait ! C’est très satisfaisant de voir une belle grappe de Sauvignon blanc avec ses grains tout serrés, qui va donner un futur grand Pouilly-Fumé 2018. En ce qui me concerne, c’était une expérience parfaite ! »

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir. Vous y verrez Mélanie Masson (en rouge) et quelques uns de nos salariés permanents, vendangeurs le temps de la récolte : Thierry, Aymeric et Jean-François mais aussi Jenny, Audrey et Marie (gilet rose et cheveux longs). Ce jour là, Pierre et Jean-Michel Masson étaient en cave et Michelle, comme souvent, aux fourneaux pour rassasier toute sa famille à midi…

Publié le

Le débourbage

A première vue, on croirait voir ici, la pâte à pain du boulanger en train de lever, mais il s’agit bien d’une photo de bourbe dorée, prise à la cave, pendant les vendanges.

Le débourbage est une étape de la vinification qui consiste à séparer les bourbes du jus clair. Les bourbes sont des matières naturelles en suspension ( issues des raisins) qui se déposent au fond de la cuve.


Le jus clair est bien sûr conservé et deviendra, après sa fermentation naturelle (transformation des sucres du jus de raisin en alcool), notre futur Pouilly-Fumé et notre futur Sancerre.

Publié le

En vendanges à Pouilly, au pressoir…

Après avoir été vendangés, nos Sauvignon Blancs sont amenés au plus vite à la cave dans les bennes à vendange. Pendant une quinzaine de jours, on observe un incessant ballet de tracteurs qui se croisent dans les vignes et les villages vignerons, souvent, au grand plaisir des plus petits qui observent cette activité inhabituelle avec des yeux pétillants d’envie…

Arrivés à la cave, les raisins sont ensuite transférés dans l’un de nos trois pressoirs pneumatiques Bücher. Construite sur 3 étages, dont 2 (semi-)enterrés, notre cave nous permet de travailler par gravité. Ainsi, une fois pressé, le jus, futur Pouilly-Fumé 2015, descend naturellement, à l’étage inférieur sans nécessiter de pompage et en évitant toute trituration. Le jus va alors se reposer en cuve inox plusieurs heures avant de vivre sa prochaine étape, le débourbage

Publié le

Début des vendanges de nos Sauvignon Blanc

Mercredi 09 septembre, le feu vert (ban des vendanges) était donné par le Syndicat Viticole de notre AOC Pouilly-Fumé pour commencer la récolte de nos futurs pouilly fumé.


Jeudi 10 et sous un soleil magnifique, Pierre, Jean-Michel, Thierry, Aymeric, Jérôme, Amaury, Alexis, et Delphine bref, presque toute l’équipe travaillant au Domaine, (sauf Mélanie qui présentait nos Sancerre et Pouilly à nos clients restaurateurs parisiens) ainsi que Michelle et Alexandra, étaient mobilisés en ce début de vendanges pour la cueillette à la main des premiers raisins de Sauvignon Blanc, qui deviendront plus tard nos Pouilly-Fumé 2015.

Chaque grappe de raisin est ici coupée par une ‘vendangette‘ et déposée dans un ‘cabasson‘, vidé dans la ‘hotte‘ ou directement dans la ‘benne à vendange‘, elle même ensuite transférée au pressoir, installé à la cave.

Nous utilisons trois pressoirs pneumatiques Bücher, équipés d’une membrane qui se gonfle doucement afin de presser gentiment le raisin de Sauvignon blanc, qui est fragile.

Retrouvez cet article sur Google + en cliquant ici

Photos : Alexandra Porras

Publié le

Sauvignon Blanc avant vendanges 2015

Après deux mois d’été très chaud et 50 mm de pluie enfin tombée hier, voici des photos actuelles de nos raisins de Sauvignon Blanc qui annoncent un millésime 2015 prometteur, si nous parvenons jusque là, à échapper aux orages de grêle, comme ceux qui ont dramatiquement touchés les vignobles de Chablis et Irancy hier.

Le début des vendanges se rapproche un peu plus chaque jour, mais nous souhaitons attendre la maturité optimale pour nos futurs Pouilly-Fumé.


Photos : Alexandra Porras

Retrouvez cet article sur Google+ en cliquant ici

Publié le

Pouilly-Fumé, bientôt vendangé ?

On se prépare à Pouilly. Dernière ligne droite avant les vendanges

 

Il faut goûter les raisins car la seule maturité alcoolique (qui est déjà au rendez-vous) ne suffit pas. La maturité physiologique est toute aussi importante… Patience, donc…

 

La météo qui nous est très favorable depuis les cinq dernières semaines semble vouloir le rester, à notre plus grande joie… Avec son aide, les conditions d’un grand millésime 2014 semblent à portée de main. Espérons que nous réussissions, cette année encore, à produire des Pouilly-Fumé et des Sancerre, dignes des plus grands millésimes ! Car, vous faire plaisir est notre plus grand plaisir…

Crédits photos : Jean-Michel Masson, Blanc Fumé de Pouilly du 25/09/2014 Blanc Fumé de Pouilly 2014-1Blanc Fumé de Pouilly 2014-2Blanc Fumé de Pouilly 2014-3Blanc Fumé de Pouilly 2014-4Crédits photos : Jean-Michel Masson, Blanc Fumé de Pouilly du 25/09/2014

Retrouvez cet article sur Google+ en cliquant ici

Publié le

Pouilly-Fumé : désherbage mécanique ou à pied…

Alors que la date des vendanges se rapproche chaque jour mais que rien n’est encore joué, la vigne et l’herbe, sa concurrente, poussent grâce au soleil et parfois à la pluie.

Comme vous le savez : MASSON-BLONDELET cultive toutes ses vignes comme son potager : SANS DÉSHERBANT, NI INSECTICIDE pour vous donner le meilleur du POUILLY-FUME

Voyez plutôt comment nous désherbons en ce moment nos vignes, sans chimie, à pieds à l’aide de débroussailleuses pour ne pas tasser nos sols…

Retrouvez cet article sur Google+ en cliquant ici:

Avec un petit film en cliquant ici.Lutte contre l'herbe, à pieds, à la débroussailleuse

Désherbage mécanique = binages superficiels réalisés au tracteur-enjambeur équipé d’inter-ceps hydrauliques :Pouilly-Fumé sans désherbant